Quand la sinisation des RPAS et du soft power prétend légitimer la vision régionale de Pékin en mer de Chine du Sud

4,99

Étrangement, la recension des RPAS*classe la Chine comme le troisième pays se situant devant le Royaume-Uni et derrière les États-Unis et la France alors que c’est Israël qui a cette réputation d’excellence de maîtrise des drones devant les autres pays cités, impulsant même les États-Unis à cette technologie. (propriété asie21). Il est acquis que Pékin n’a de cesse d’innover avec une progression qualitative remarquable au sens propre du terme ; il n’en reste pas moins que perdure une sorte de dissociation entre l’innovation et l’environnement opérationnel d’éventuels théâtres de guerre. 

Description

Des postulats récurrents

De l’agencement de ces quelques RPAS présentés ci-dessus dans Pékin définit les missions et les innovations technologiques de ses drones présents et futurs, de leurs capacités et de leur finalité, Pékin proclame deux postulats de base :

le premier, de bon aloi, déclare que le couplage de l’appontage automatique d’un drone avec le système […]

 

Xavier Alfonsi,  Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°71 décembre 2012

Informations complémentaires

Auteur

Alfonsi Xavier