Taiwan – Chine : la zone d’identification de défense aérienne chinoise vue à travers le prisme taiwanais

1,50

L’enjeu de l’ADIZ chinoise se situe d’abord au niveau des « discours » et de la psychologie géopolitique comme le montre un édito du Global Times concluant : « Pékin doit réformer sa méthode de divulgation des informations afin de gagner la bataille psychologique contre Washington et Tokyo ». Dans ce contexte, comment comprendre le discours du président Ma Ying-jeou au sujet de l’ADIZ chinoise ?

Description

FAITS

23 novembre 2013 : La République populaire de Chine annonce la création d’une zone d’identification de défense aérienne (ADIZ) qui empiète sur l’ADIZ du Japon ainsi que sur les ADIZ de la Corée du Sud et de Taiwan (République de Chine).

27 novembre 2013 : sous le feu de l’opposition qui demande au gouvernement de prendre position, le président Ma Ying-jeou énonce la position officielle du parti au pouvoir : l’ADIZ chinoise ne constitue pas une menace pour la souveraineté du pays (sur les Senkaku/Diaoyu) ; les avions de ligne pour des raisons de sécurité doivent se conformer aux directives de Pékin et transmettre leurs plans de vol pour identification préalable. […]

Jean-Yves Heurtebise, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°68 décembre 2013

Informations complémentaires

Auteur

Heurtebise Jean-Yves

Mois