SINGAPOUR  Dialogue du Shangri-La : prudence

SINGAPOUR Dialogue du Shangri-La : prudence

1,50

Des 1er au 3 juin 2018 s’est tenu le Dialogue du Shangri-La (SLD), réunion annuelle des hauts responsables à la défense à Singapour. Avec la question nord-coréenne et celle de la mer de Chine du Sud, les risques d’accrochage ne manquaient pas. Pourtant, cette édition a aussi largement tourné autour du concept – toujours débattu – d’Indo-Pacifique. Narendra Modi, Premier ministre de l’Inde, a ouvert le dialogue et promu des règles pour la stabilité et la sécurité. Au-delà des appels consensuels à la coopération et au dialogue, une certaine tension mais aussi effervescence étaient palpables.

Description

FAITS

Le célèbre hôtel singapourien, le Shangri-La, a accueilli pour la 17e année consécutive, le Dialogue dit du Shangri-La. Les thèmes évoqués en plénières ont été la sécurité et l’ordre basé sur :

  • des règles de l’espace Indo-Pacifique (et ce n’est pas un hasard que le commandement américain du Pacifique ait été requalifié la veille de l’inauguration du SLD, flotte Indo-Pacifique),
  • la participation américaine à toute nouvelle architecture de sécurité défendue par James Mattis, secrétaire américain à la Défense,
  • le dossier nord-coréen une semaine avant le sommet historique entre les présidents Trump et Kim à Singapour même,
  • la menace terroriste.

Si le dossier de la mer de Chine du Sud n’a pas été traité en plénière, il était dans tous les esprits en raison des récentes tensions entre les bâtiments américains et les Chinois. James Mattis a dénoncé les manœuvres d’intimidation de Pékin qui se poursuivent, approuvé par un grand nombre de ministres qui ont exprimé leur « inquiétude stratégique ». Idem pour Londres et Paris, représenté par Florence Parly, ministre des Armées qui a annoncé dans son discours sur le thème de la « coopération régionale de sécurité :

  • une ambition rehaussée,
  • un renforcement de notre présence sur ce théâtre stratégique,
  • un partenariat affiché avec les forces britanniques.

Encore plus que les années précédentes, la représentation chinoise […]

Sophie Boisseau du Rocher, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°118 juin 2018

Prolongez votre lecture par un abonnement en ligne