Inde – Iran : Chabahar, pivot en trompe-l’œil de la stratégie indienne en Asie et au Moyen-Orient ?

Inde – Iran : Chabahar, pivot en trompe-l’œil de la stratégie indienne en Asie et au Moyen-Orient ?

1,50

Confirmant les termes du MoU* de mai 2015, l’Inde et l’Iran se sont engagés fin février 2016 à terminer tous les travaux utiles à la modernisation et à l’extension du port de Chabahar avant la fin de l’année, exigeante ambition lorsque l’on identifie les contraintes non encore solutionnées afférentes à ce projet.

Description

FAITS

Mai 2015, l’Iran et l’Inde, dans le prolongement des accords conclus un an plus tôt1, signent un MoU*. Selon les termes de ce texte,

New Delhi s’engage à investir :

  • 85 millions USD dans la modernisation de deux terminaux du port de Chabahar,
  • 110 millions USD dans la construction d’une voie de chemin de fer de 900 kilomètres reliant ce port à la région minière de Hajigak en Afghanistan.

Téhéran :

  • annonce investir 340 millions USD dans Chabahar,
  • déclare le territoire avoisinant « zone industrielle de libre-échange ».

Février 2016, les deux partenaires expriment leur ferme intention de finaliser entièrement le projet Chabahar (port, infrastructures industrielles et logistiques) d’ici la fin de l’année 2016.

Situé sur le flanc oriental du golfe d’Oman, sur la côte de Makran (province du Sistan-et-Baloutchistan), à 72 kilomètres à l’ouest de Gwadar et à 299 kilomètres à l’est du détroit d’Ormuz, Chabahar symbolise l’attractivité économique retrouvée de l’Iran et les ambitions régionales de l’Inde.

ENJEUX

[…]

Laurent Amelot, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°93 mars 2016

 abonnement annuel en ligne

Informations complémentaires

Auteur

Amelot Laurent

Mois

Pays

Inde, Iran