Corée du Sud : MIKTA, la diplomatie des puissances moyennes

1,50

En marge du sommet du G20 de Los Cabos en juin 2012, la Corée du Sud a pris l’initiative de créer un groupe informel de cinq puissances moyennes membres du G20 comprenant le Mexique, l’Indonésie, elle-même, la Turquie et l’Australie (MIKTA) pour renforcer les liens entre ces pays et assurer une meilleure coordination sur les questions de gouvernance mondiale. Après un an de présidence mexicaine, la Corée du Sud assure depuis le mois de septembre 2014 et pour un an la présidence du groupe.

UGS : Asie21-Futuribles 77-4 Catégorie :

Description

FAITS

À l’initiative de la Corée du Sud, les ministres des Affaires étrangères du Mexique, de l’Indonésie, de la Corée du Sud, de la Turquie et de l’Australie se sont réunis pour la première fois en marge de la 68e assemblée générale des Nations unies à New York le 25 septembre 2013 pour constituer un nouveau groupe informel d’échanges entre puissances moyennes appelé MIKTA.

Une seconde rencontre s’est tenue à Mexico les 12 et 13 avril 2014.

Depuis le mois de septembre 2014, la coordination est assurée par la Corée du Sud. La présidence doit changer après chaque assemblée générale des Nations unies. Parallèlement à ces réunions plusieurs rencontres entre universitaires des pays concernés ont été organisées afin de formuler des recommandations politiques auprès de chaque ministre des Affaires étrangères. La dernière en date s’est tenue à Ankara le 9 septembre.  Les rencontres entre les ministres des Affaires étrangères ont porté jusqu’à présent  sur la situation sécuritaire dans la péninsule coréenne, le crash du vol MH 17 en Ukraine et la publication d’un éditorial commun intitulé « MIKTA, une force pour le bien » (a Force for Good). Yun Byung-se, le ministre sud-coréen des Affaires étrangères, a déclaré vouloir au cours de cette année donner plus de visibilité  au groupe. Il devrait pour cela présenter un document de vision ainsi qu’un guide opératoire pour renforcer le fonctionnement de cette nouvelle structure. […]

Arnaud Leveau, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°77 octobre 2014