Chine-Syrie : Renforcement de la présence militaire chinoise en Syrie

1,50

La présence en Syrie de combattants ouighours aux côtés des islamistes pousse la Chine à intervenir plus ouvertement dans le conflit syrien. Déjà, en août 2016, les chefs des forces armées chinois, pakistanais, afghan et tadjik s’étaient réunis à Urumqi afin de se concerter et d’envisager des actions communes contre le terrorisme en se livrant à des exercices conjoints et au moyen d’échanges de renseignements. La Chine paraît en effet de plus en plus préoccupée par les activités irrédentistes sur son propre territoire.

Description

FAITS

Parallèlement, une mission militaire chinoise s’est rendue à Damas le 4 août 2016 pour y discuter de l’accroissement de l’assistance chinoise au régime syrien. Celle-ci se manifestera notamment par la formation de cadres de l’armée syrienne et par la fourniture d’armements légers comme des fusils à lunette et des fusils lance-grenade.

Reçue par le ministre syrien de la Défense Fahrd Jassem al-Freij, la délégation était dirigée par le contre-amiral Guan Youfei 關友飛, chef du bureau de coopération internationale près le Conseil militaire central de la RPC, qui a également rencontré le lieutenant-général Serguéi Tchvarkov, chef du Centre russe de coordination pour la réconciliation des parties en conflit.

L’amiral a insisté sur le rôle actif joué par la Chine dans la recherche d’une solution politique à la crise syrienne et il a assuré son interlocuteur que les relations militaires entre les deux pays allaient se renforcer. Pékin vient aussi de nommer un nouvel ambassadeur à Damas.

De son côté, le ministre syrien a remercié la Chine pour l’aide déjà accordée et il a indiqué que son gouvernement soutenait la position de Pékin sur la mer de Chine méridionale. […]

Jean Perrin, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°98 septembre 2016