Chine-Hong Kong – Entre « populisme » et dictature : le sombre avenir des relations de Hong Kong et du Continent

1,50

Dans des conditions rocambolesques, Pékin a échoué à faire adopter par le parlement hongkongais son projet d’élection au suffrage universel (avec des caractéristiques chinoises) du chef de l’exécutif de la « région administrative spéciale ». Cet échec est un signe parmi d’autres de la dégradation rapide du climat politique à Hong Kong.

Description

FAITS

Le 18 juin 2015, le Conseil législatif (parlement) de Hong Kong a repoussé par 28 voix contre 8 (sur 70 députés) le projet d’élection au suffrage universel du chef de l’exécutif hongkongais. Les députés démocrates qui ne disposaient que d’une minorité de blocage ont voté contre un projet qui leur semblait trop peu démocratique. À la suite d’un quiproquo, les députés pro-Pékin ont quant à eux pour la plupart quitté l’assemblée avant le vote, donnant ainsi involontairement une large majorité  à l’opposition, alors qu’il semblait certain que le projet de loi aurait été quoi qu’il en soit repoussé. Pékin voulait imposer, dans le cadre de ce projet de loi, une procédure qui prévoyait la sélection des quelques candidats admis à se présenter par un comité acquis à sa cause de 1 200 personnalités. […]

Emmanuel Dubois de Prisque, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°86 juillet-août 2015