Chine : le 18e Congrès du PCC et les nominations au sommet

Chine : le 18e Congrès du PCC et les nominations au sommet

1,50

Précédé d’une longue lutte entre les factions, le 18e Congrès du PCC s’est achevé par la nomination d’une nouvelle direction conservatrice. Résultat d’un consensus destiné à préserver les intérêts des factions rivales, toute réforme politique est exclue, si ce n’est à l’intérieur du Parti et sur des points limités, administratifs et de pure forme.

Description

FAITS

Précédé d’une longue lutte entre les factions, le 18e Congrès du PCC s’est achevé par la nomination d’une nouvelle direction conservatrice. Résultat d’un consensus destiné à préserver les intérêts des factions rivales, toute réforme politique est exclue, si ce n’est à l’intérieur du Parti et sur des points limités, administratifs et de pure forme.

Dans son discours inaugural du 8 novembre, Hu Jintao 胡锦涛, n°1 sortant, insistait sur :

  • le maintien de la ligne politique actuelle et le refus du modèle démocratique occidental,
  • la poursuite du développement économique (le PIB devant être doublé entre 2012 et 2020, ce qui correspond à une croissance annuelle d’environ 7 %),
  • l’intention de faire de la Chine une « puissance maritime » (ce qui implique la poursuite de budgets « défense » élevés),
  • la lutte […]

Michel Jan, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°56 novembre 2012

Informations complémentaires

Mois