Chine – Amazonie – Sibérie – Le marché alimentaire chinois : l’Amazonie l’emporte sur la Sibérie

4,50

Pragmatisme et politique se mêlent pour compléter, par des importations, l’autosuffisance de 1,4 milliard d’estomacs. Le Brésil est sorti vainqueur de cette course au marché chinois et la Russie la grande perdante. Il y a des leçons à tirer de ces résultats, pour le Brésil sur les conséquences de sa dépendance, et pour la Russie, des conséquences de son absence.

Description

FAITS

Faiblesse russe

    • La Russie – 1er exportateur mondial de blé avec 38 Mt – en a vendu 57 000 t (0,17 %) en Chine, qui en importe 8 Mt. 
    • La Chine, 1er importateur mondial de soja avec 100 millions t et  1,6 % vient du Primorye russe,

La Chine a importé 60 % de viande plus qu’en 2019, soit 9,1 Mt*  et 1,7 % vient de Russie.

Pragmatisme chinois

La Chine, en délicatesse avec le Canada et l’Australie depuis un an, vient de leur acheter 1,1 Mt* de canola et de blé,

Une  semaine après l’arrivée de Biden, elle achète et importe 5,86 Mt de maïs des États-Unis.

Politique d’influence

    • des produits agricoles exportés par le Brésil – 30 milliards $ – vont en Chine.
    • 29 mars 2021: départ d’E. Araujo, le très anti […]

 

Encadré 1   Verbatim sur la Sibérie

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 149/2021-04

abonnement en ligne