Chine – Afrique : Les zombie landgrabs de la  Chine en Afrique 

4,50

abonnement en ligne

La Chine accaparerait des millions d’ha de terres en Afrique pour garantir ses besoins alimentaires. L’accaparement des terres (land grab), un phénomène vieux comme le monde, serait donc la nouvelle forme d’exploitation des pays pauvres et la Chine en serait le leader. Cette technique a été utilisée avec succès par les États-Unis au XIXe siècle pour constituer leur nation, puis par les nations européennes pour construire leurs fragiles empires coloniaux, puis par des magnats américains sur des millions d’ha en Amazonie pour des projets, tous tombés en faillite. Le land grab chinois en Afrique est un « contresens » politique et un non sens économique, une fausse nouvelle utilisée pour dénigrer un pays.

Description

FAITS1

    • Juillet 2021 : les Chinois sont devenus les champions du monde du land grabbing  en ayant accaparé près de 7 millions d’ha2 de terres à l’étranger entre 2011 et 2020, devançant les 3,3 millions ha des Britanniques, Américains et Japonais.
    • Août 2019 : au Pérou, 16 millions ha, soit 12 % des terres, ont été pris aux petits agriculteurs y compris par les Chinois.
    • Février 2013 : 17 179 423 ha – Afrique 8,1 millions ha, Asie 7,5 millions ha, [•••]

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n° 154/2021-10

abonnement en ligne