Chine : la dimension politique du 3e plénum du 18e Congrès

Chine : la dimension politique du 3e plénum du 18e Congrès

1,50

Ces réformes, censées « libéraliser » l’économie, ne portent en elles-mêmes aucun germe de démocratisation du système. Ce nouvel et remarquable effort d’adaptation repousse un peu plus les limites de l’inconciliable dans un régime de démocratie populaire soutenu par une économie socialiste de marché qui doit être désormais plus compétitive.

Description

FAITS

Le 3e plénum du 18e congrès du Parti communiste chinois s’est tenu du 9 au 12 novembre dernier à Pékin pour définir les réformes nécessaires à l’établissement d’une société « relativement prospère » à l’horizon 2020 (cf. l’article de Philippe Delalande ci-dessous : Les réformes décidées par le 3e plénum du Comité central peuvent-elles aboutir ?). Sur le plan strictement politique, le président Xi Jinping a pris acte des facteurs qui ont conduit à la disparition de l’URSS et des échecs de ses prédécesseurs (Jiang Zemin 江泽民 et Hu Jintao 胡锦涛). Conscient de l’ampleur de la tâche et des oppositions, ainsi que de l’urgence de la mise en œuvre des réformes, il ne veut laisser aucun doute sur sa détermination. […]

 Emmanuel Dubois et Michel Jan, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°68 décembre 2013

Informations complémentaires

Auteur

Dubois Emmanuel, Jan Michel

Mois