Corée du Nord : l’enjeu de l’exploitation des terres rares

1,50

La Corée du Nord disposerait des plus importantes réserves mondiales de terres rares. Rien que le site de Jongju abriterait 216,2 millions de tonnes d’oxyde total de terres rares soit le double des réserves mondiales connues, de quoi bouleverser les équilibres géopolitiques régionaux.

Description

FAITS

Selon le site mining.com1 reprenant un communiqué de la société privée britannique SRE Minerals, la Corée du Nord disposerait des plus importantes réserves mondiales de terres rares. SRE Minerals exploite, avec la co-entreprise Pacific Century Rare Earth Minerals basée dans les Îles Vierges et créée avec la Compagnie nord-coréenne de commerce de ressources naturelles  (Korean Naturel Ressources Trading Corporation), le site de Jongju dans la province du Nord Pyongan à environ 150 km au nord-ouest de Pyongyang. La société estime le potentiel du site dont elle a la co-exploitation pour 25 ans renouvelables à près de 6 milliards de tonnes de minéraux dont 216,2 millions de tonnes d’oxyde total de terres rares (TREO – Total Rare Earth Oxide) et 3,27 millions de tonnes de métaux associés. Si l’essentiel est composé de terres rares légères, le site abriterait environ 200 000 tonnes d’éléments lourds de plus grandes valeurs. Des études complémentaires seront réalisées à partir du mois de mars 2014. […]

Arnaud Leveau, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°70 février 2014

Informations complémentaires

Auteur

Leveau Arnaud

Mois