Chine : le réseau de TGV sera-t-il rentable ?

Chine : le réseau de TGV sera-t-il rentable ?

1,50

L’inauguration de la ligne de TGV Pékin-Canton complète un réseau à grande vitesse qui devrait compter 16000 km en 2020. Sera-t-il rentable ? Oui, si on applique un mode de calcul propre aux grands investissements d’aménagement du territoire sur une période d’amortissement de 60 ans, en incluant les effets induits d’entrainement. Le calcul chinois peut être gagné. 

UGS : Asie21-Futuribles 58-2 Catégories : , Étiquettes : , , , , , ,

Description

FAITS

L’inauguration de la ligne TGV (中国高速铁路) Pékin-Canton de 2 298 km a donné lieu à de nombreux commentaires : 

  • une réalisation de prestige pour illustrer la puissance chinoise et
  • la tentation d’effacer les déconvenues de l’année 2011, l’arrestation du ministre des Chemins de fer, Liu Zhujun, pour détournement et l’accident ferroviaire de Whenzhou dont le régime a caché l’ampleur et les responsabilités. C’était là une autre illustration de la Chine communiste, la corruption et l’opacité. 

Mais on ne peut en rester à ces considérations. La ligne inaugurée en décembre est un tronçon d’un réseau de trains à grande vitesse, 300 km/h, qui se construit depuis 2007 et devrait atteindre 16 000 km en 2020. Il sera alors constitué de : […]

ENJEUX

[…]

Philippe Delalande, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°58 janvier 2013