Chine : L’Asian Infrastructure Investment Bank (AIIB)

Chine : L’Asian Infrastructure Investment Bank (AIIB)

1,50

La Chine continue de défendre son projet de banque d’investissement pour les infrastructures en Asie, avec la participation de plusieurs pays de la région et du Moyen-Orient. Toutefois, les États-Unis qui sont opposés à cette initiative, font de gros efforts diplomatiques et de lobbying auprès de la Chine et des pays favorables à ce projet, afin d’empêcher sa réalisation.   

UGS : Asie21-Futuribles 77-2 Catégorie : Étiquettes : , , , , ,

Description

FAITS

La Chine, depuis près d’un an, promeut le projet de création d’une banque d’investissements avec la participation d’environ une vingtaine d’autres pays asiatiques et du Moyen-Orient. Cette banque serait axée sur le financement de projets d’infrastructure dans les domaines des transports, des télécommunications et de l’énergie, et ce, dans divers pays en voie de développement d’Asie et du Moyen-Orient. La Chine multiplie ses efforts pour convaincre, notamment, la Corée du Sud et l’Australie, de faire partie des membres fondateurs de cette banque. Le président chinois, Xi Jinping, pourrait ainsi l’annoncer officiellement lors du 25e sommet de l’ASEAN qui doit se tenir  la première quinzaine du mois de novembre 2014, à Naypyidaw en Birmanie et auquel doit assister le président Barak Obama. Divers responsables américains se sont élevés contre le projet chinois et font tout ce qui est en leur pouvoir pour dissuader les différents pays approchés par la Chine, en particulier les deux pays mentionnés ci-dessus, d’apporter leur soutien à ce projet. […]

Patrick Hébert, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°77 octobre 2014