Organisation de coopération de Shanghai : Et après l’élargissement ?

Organisation de coopération de Shanghai : Et après l’élargissement ?

1,50

Réunis pour leur sommet annuel, les chefs d’États de l’Organisation de coopération de Shanghai ont décidé d’accepter de nouveaux membres à compter de 2017. Des échanges ont également eu lieu sur l’évolution que pourrait connaître l’organisation en matière d’activités, notamment économiques. Est-ce la naissance d’un vrai pôle asiatique dans l’équilibre du monde ?

Description

FAITS

Le sommet annuel des chefs d’États de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) s’est tenu à Tachkent (Ouzbékistan) les 23 et 24 juin 2016. Cette organisation, créée en 2001 à partir du forum informel baptisé Groupe de Shanghai, regroupe cinq États issus de l’Union soviétique (Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Russie et Tadjikistan), aux côtés de la Chine. En fait, il s’agit d’une organisation copilotée par la Chine et la Russie pour veiller à la sécurité stratégique de l’aire centrasiatique.

La réunion de Tachkent a été marquée par l’accord définitif de tous pour que l’Inde et le Pakistan rejoignent l’OCS, à compter du sommet de 2017. La même décision concernant l’Iran n’a pas été actée, mais la plupart des observateurs l’estiment probable. Il a été également question, à l’initiative du président du Kazakhstan, d’initier une zone de libre-échange économique à l’intérieur de l’organisation.  […]

Patrick Dombrowsky, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°97 juillet-août 2016

Informations complémentaires

Organisations

Organisation de coopération de Shanghai

Pays

Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Russie, Tadjikistan