Taïwan : un « nouveau » dirigeant pour le KMT – renouvellement ou double statu quo ?

Taïwan : un « nouveau » dirigeant pour le KMT – renouvellement ou double statu quo ?

1,50

UGS : Asie21-Futuribles 107-7 Catégories : , Étiquettes : , , , , , , ,

Description

Le 20 mai 2017 ont eu lieu en république de Chine (Taiwan) les élections anticipées du nouveau dirigeant du KMT, aujourd’hui dans l’opposition, la présidente Tsai Ing-wen appartenant au DPP. La présidence du KMT reste un poste important car si le parti est affaibli, il demeure à la fois le principal parti conservateur traditionnel et le premier partenaire politique de la Chine continentale (du fait de la volonté du parti communiste chinois de marginaliser le DPP).   

FAITS

Le 20 mai 2017 se sont tenus les 7e élections directes du dirigeant du KMT. Initialement prévues pour le 20 juillet, les élections ont été avancées au 20 mai. La décision elle-même a été contestée en interne car seulement 14 membres du comité sur 40 furent présents (26 membres ayant décidé de boycotter la réunion). Or, selon les règles du parti, un vote du comité central nécessite la présence d’au moins la moitié de ses membres. Les adversaires de la responsable sortante Hung Hsiu-chu ont dénoncé un vote anticipé dans le but de laisser moins de chances aux autres candidats 1. […]

Jean-Yves Heurtebise, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°107 juin 2017