Chine : Quand la mauvaise « monnaie du peuple » chasse la bonne : ce que révèle l’explosion du bitcoin en Chine

Chine : Quand la mauvaise « monnaie du peuple » chasse la bonne : ce que révèle l’explosion du bitcoin en Chine

1,50

Alors que les autorités chinoises ont discrètement multiplié les mesures pour freiner la fuite des capitaux, l’explosion des transactions en bitcoin révèle l’ampleur des tensions qui continuent de s’exercer sur la monnaie chinoise, dont le cours fléchit encore actuellement avant même la hausse attendue des taux d’intérêts américains. Mais au-delà des questions purement monétaires, ou même seulement économiques, c’est une crise de confiance généralisée qui semble frapper la Chine aujourd’hui.

Description

FAITS

L’explosion récente du nombre des transactions en bitcoin trouve sa cause principale dans la poursuite du mouvement massif de fuite des capitaux loin de la Chine. Plus de 90 % des transactions mondiales dans la plus importante des crypto-monnaies en circulation sont aujourd’hui le fait de deux entités chinoises, Huobi et OKCoin. Les acheteurs chinois sont prêts à payer une surprime qui atteint en moyenne 7,2 % par rapport aux transactions en dollar pour acquérir des bitcoins dont le cours flambe à nouveau du fait de la demande chinoise. Les monnaies électroniques chinoises concurrentes du bitcoin ont vu leur crédibilité altérée par plusieurs cas de fraudes.

La banque centrale chinoise a vendu 513 milliards de dollars pour défendre le cours du renminbi en 2015, et selon certaines estimations les réserves de change, qui s’élèvent à encore plus de 3 000 milliards de dollars aujourd’hui pourraient fléchir jusqu’au seuil de 2 000 milliards de dollars dans un an. Les réserves de change accumulées par la Chine depuis trente ans s’évaporent rapidement malgré l’excédent commercial du pays et les multiples mesures mises en œuvre par les autorités pour freiner la fuite des capitaux.

Emmanuel Dubois de Prisque, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°96 juin 2016