L’Australie malvenue en mer de Chine du Sud

L’Australie malvenue en mer de Chine du Sud

3,50

Canberra récuse la stratégie d’assimilation territoriale que Pékin pratique en mer de Chine du Sud. Et la Chine n’accepte pas, de son côté, une telle insoumission de la part de l’Australie.

Description

FAITS

Le 31 décembre 2017, Zhang Ye, chercheur à l’Institut de recherche naval chinois中国海军研究所, a publié dans le Global Times, journal relais des positions officielles du gouvernement et du Parti communiste chinois, un article1 par lequel il vilipende la position actuelle de l’Australie, non seulement en regard de la mer de Chine du Sud, mais aussi de ses alliances. Sur un ton pontifiant, l’auteur démontre que, en suivant la même politique que les États-Unis en mer de Chine du Sud, voire en Indopacifique2, l’Australie se nuit à elle-même et s’expose à des sanctions économiques (cf. encadré 1, et article Rémi Perelman dans le présent numéro). […]

Daniel Schaeffer, Asie21

Encadré 1 Dissection de l’argumentaire de Zjang Ye, Daniel Schaeffer, Asie21

Encadré 2 Les sujets de friction entre Chine et Australie, Daniel Schaeffer, Asie21

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°113 janvier 2018

Prolongez votre lecture avec un abonnement annuel en ligne

Lire également 

« Dialogue quadrilatéral de sécurité », Asie21 n°112, décembre 2017,

« Mer de Chine méridionale : une sanctuarisation chinoise », Revue de Défense nationale, 24 octobre 2010 et les nombreux articles d’Asie21,

« Australie : Ingérence chinoise… et réactions » de Rémi Perelman dans ce numéro.