Japon – Mer de Chine du Sud : une impressionnante entrée japonaise

Japon – Mer de Chine du Sud : une impressionnante entrée japonaise

1,80

Trois mois en mer, avec escales, essentiellement en mer de Chine du Sud, pour le groupe naval JS Izumo et JS Sazanami, pour aguerrissement, mais aussi et surtout pour marquer, aux côtés des États-Unis, l’implication japonaise dans la volonté commune de maintenir, face à la Chine, l’inaliénable droit de la navigation internationale en haute mer.

Description

FAITS

En mars 2017, la presse avait annoncé que l’unité navale la plus importante de la marine japonaise, le navire porte-hélicoptères (PH) de lutte anti-sous-marine JS Izumo effectuerait à partir du mois de mai une mission de 100 jours, essentiellement en mer de Chine du Sud avec, au-delà du détroit de Malacca et avant son retour au pays, une incursion en océan Indien pour participer à l’exercice international Malabar.

Accompagné du navire de lutte anti-sous-marine JS Sazanami, le JS Izumo a quitté son port-base de Yokosuka, non loin de Tokyo, le 1er mai 2017. Première partie de sa mission : en accompagnement du ravitailleur américain USNS Richard E. Byrd, assurer sa protection jusqu’à leur rencontre avec le groupe porte-avions Carl Vinson, à cette époque de retour sur ordre en secteur maritime de Corée du Sud, après des manœuvres écourtées en Australie.

Le groupement naval japonais […]

Daniel Schaeffer, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°108 juillet-août 2017

Abonnement annuel en ligne