Chine – Monde : le monde occidental s’éveille à la cyberagressivité chinoise

Chine – Monde : le monde occidental s’éveille à la cyberagressivité chinoise

1,50

Depuis le mois de février 2013, des alertes aux cyberattaques se multiplient, dans lesquelles rivalisent Iraniens, Russes et Chinois mais dans lesquelles les Chinois détiennent la palme. Elles ont commencé à la suite d’agressions chinoises contre les rédactions de médias, en représailles aux révélations faites par le journal sur les richesses accumulées par les proches du Premier ministre Wen Jiabao. 

Description

FAITS

Depuis le mois de février, les alertes aux cyberattaques se multiplient, cyberattaques dans lesquelles rivalisent Iraniens, Russes et Chinois mais dans lesquelles les Chinois détiennent la palme. Ces alertes ont commencé à la suite d’agressions chinoises contre les rédactions de médias, à commencer par le New York Times, depuis le mois d’octobre 2012, vraisemblablement en représailles aux révélations faites par le journal sur les richesses accumulées par les proches du Premier ministre Wen Jiabao. Puis est arrivé le rapport publié par la société américaine de sécurité Mandiant, le 19 février à la suite d’une véritable opération de traque informatique menée contre les pirates chinois entre 2009 et 2012 avec la collaboration d’entreprises américaines visées par les hackers. Ces contre-attaques ont permis aux spécialistes de la contre-guerre cybernétique de remonter jusqu’à une unité de l’armée populaire de libération (APL), l’unité n°61398 selon son numéro de code d’identification militaire (1), installée dans un immeuble de Shanghai.

Cela dit, le rapport Mandiant arrive en quelque sorte à point nommé en soutien concret du rapport officiel fourni le 11 février par le Centre national américain de l’exploitation du renseignement (National Intelligence Estimate). Ce rapport souligne que les États-Unis font l’objet de cyberattaques massives avant tout chinoises.

Évidemment, les autorités de Pékin nient à grand cri ces réalités tandis que certains cybernéticiens occidentaux contestent les résultats du rapport Mandiant ainsi que l’efficacité de la méthodologie utilisée, ce qui reste à démontrer compte tenu de la précision des éléments à charge rassemblés dans le document publié. Enfin, les hackers chinois […]

Daniel Schaeffer, Asie21, mars 2013

Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°60 mars 2013