Chine – Japon : sombres perspectives pour les relations sino-japonaises

Chine – Japon : sombres perspectives pour les relations sino-japonaises

1,50

Le Japon et la Chine sont actuellement engagés dans des contacts préalables à l’ouverture de discussions qui aborderaient la question hautement sensible de la souveraineté des îles Senkaku (pour les Japonais) ou Diaoyu (pour les Chinois).

Description

FAITS

Le Japon et la Chine sont actuellement engagés dans des contacts préalables à l’ouverture de discussions qui aborderaient la question hautement sensible de la souveraineté des îles Senkaku (pour les Japonais) ou Diaoyu (pour les Chinois). L’ouverture de ces discussions bute sur les conditions que veut imposer la Chine : qu’aucun bâtiment des deux pays ne pénètre dorénavant dans les eaux territoriales des îles contestées. Ceci consisterait à avaliser la remise en cause du contrôle de fait des îles par le Japon, un des objectifs majeurs de la diplomatie chinoise dans ce dossier. On peut comprendre que le Japon s’y refuse, car cela reviendrait en somme à capituler avant même de négocier.

Ces dernières semaines, de nombreux bâtiments des deux pays se sont simultanément approchés des îles contestées, au risque d’un incident dont les conséquences, en l’absence d’un mécanisme de gestion des conflits maritimes dans la zone, auraient été incalculables. Malgré la pression américaine et l’envoyé d’un discret émissaire du Premier ministre japonais en Chine à la mi-juin, la perspective de voir s’ouvrir ces discussions reste faible.

[…]

Emmanuel Dubois,
 Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°64 juillet-aout 2013

cf. Asie21 n°58 Japon : Vers une nouvelle stratégie diplomatique

cf. Asie n°62, L’irrésistible extension du domaine de la Chine

Informations complémentaires

Auteur

Dubois Emmanuel

Mois