Chine – mer de Chine du Sud : Projets de renforcement des positions chinoises dans les Spratleys1

Chine – mer de Chine du Sud : Projets de renforcement des positions chinoises dans les Spratleys1

1,50

Ce mois de février 2014, les média chinois ont révélé l’intention de leur pays de réaliser des travaux de comblement sur deux îlots des Spratleys pour les transformer en îles artificielles : Mischief reef, déjà occupé à partir de 1995, et Fiery cross reef, sur lequel le projet vise à créer une véritable base stratégique militaire. Ce projet aggrave le contentieux général en mer de Chine du Sud tandis que l’UNESCO porte une part de responsabilité dans l’installation chinoise sur le récif.

Description

FAITS

Ce mois de février 2014, les médias chinois ont révélé l’intention de leur pays de réaliser des travaux de comblement sur deux îlots des Spratleys pour les transformer en îles artificielles : Mischief reef 2, déjà occupé à partir de 1995 et Fiery cross reef (cf. document n°1)3.

Sur Mischief reef, l’idée est de créer une pêcherie et un centre de transformation des produits de la mer.

Quant à Fiery cross reef, le projet revêt un caractère stratégique, puisque l’ambition est d’en faire une base militaire avec, entre autres, une piste d’aviation et un port (cf. document n°2 joint). L’île artificielle s’élèvera à 3 mètres au-dessus de la mer. Sa superficie couvrira 5 kilomètres carrés. Sa construction devrait durer dix ans.

À ce jour, les travaux ne semblent pas avoir encore commencé comme ils le sont, en revanche, sur South Johnson reef (cf. article spécifique suivant).

Daniel Schaeffer, Asie21