Thaïlande, Impasse et retour en arrière

Thaïlande, Impasse et retour en arrière

1,50

L’armée thaïlandaise a pris de nouveau le pouvoir le 22 mai 2014. Ce coup d’État pose la question de la place de l’armée dans une société thaïlandaise polarisée entre tenants de l’ordre établis et ceux appelant à une plus grande démocratisation du pays, notamment par le biais des élections. Cette fracture est d’autant plus grande qu’elle n’a cessé de s’élargir au cours de ces dix dernières années et que les interrogations autour de la future succession royale se font plus aigües.

Description

FAITS

Après plusieurs mois de crise et l’instauration surprise dans la loi martiale le 20 mai 2014, l’armée thaïlandaise dirigée par le Général Prayuth Chan-ocha a décidé de prendre les choses en main et de conduire le 22 mai le 19e  coup d’État militaire de l’histoire moderne du royaume. L’armée a aujourd’hui tous les pouvoirs. Le sénat a été dissout. Le parlement ne fonctionne plus depuis l’échec des élections législatives de février boycotté par le Parti démocrate. À l’exception de l’article 2 sur la monarchie, la constitution de 2007, pourtant déjà rédigée sous « protection de l’armée » a été annulée. Plusieurs centaines d’intellectuels, d’universitaires, de journalistes, d’hommes d’affaires et politiques ont été convoqués par l’Armée. Au terme d’une période d’incarcération allant de quelques heures à plusieurs jours, ils ont été contraints de signer un document stipulant qu’ils renonçaient à toute action politique et commentaires critiques. Plusieurs universitaires et leaders « rouges » se cachent ou ont déjà quitté le pays. Les médias restent sous un contrôle strict. Les informations en provenance des provinces du Nord et du Nord-Est, bastion du mouvement « rouge » et des supporters de l’ancien premier ministre Thaksin Shinawatra restent parcellaires. Une chape de plomb est tombée sur le pays. Les purges ont déjà commencé au sein de l’appareil administratif, de la police et de l’armée. Elles affectent essentiellement les proches du clan Shinawatra et du Front uni pour la démocratie et contre la dictature (UDD – United front of Democracy against Dictatorship). […]

Arnaud Leveau, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°74 juin 2014

Informations complémentaires

Auteur

Leveau Arnaud

Pays

Thaïlande