Singapour – Dialogue du Shangri-La : Guerre des mots et dialogue de sourds

Singapour – Dialogue du Shangri-La : Guerre des mots et dialogue de sourds

1,50

L’édition 2016 du Dialogue du Shangri-La qui s’est tenu à Singapour du 3 au 5 juin 2016 s’est conclu sans véritables avancées. Il a toutefois permis de mettre en lumière les différences entre les visions américaine et chinoise concernant l’architecture régionale de sécurité et de réaffirmer la volonté des pays d’Asie du Sud-Est de ne pas être contraints de choisir entre deux camps.

Description

L’édition 2016 du Dialogue du Shangri-La qui s’est tenu à Singapour du 3 au 5 juin 2016 s’est conclu sans véritables avancées. Il a toutefois permis de mettre en lumière les différences entre les visions américaine et chinoise concernant l’architecture régionale de sécurité et de réaffirmer la volonté des pays d’Asie du Sud-Est de ne pas être contraints de choisir entre deux camps.

FAITS

Six cent deux délégués y compris trente ministres de la défense d’Asie, du Pacifique, d’Amérique et d’Europe se sont retrouvés du 3 au 5 juin 2016 à Singapour pour la quinzième édition du Dialogue du Shangri-La, organisé comme chaque année par l’Institut international pour les études stratégiques (International Institute for Strategic Studies, IISS), un think-tank britannique et par le gouvernement de Singapour.

Si la question de la nucléarisation de la péninsule coréenne et la menace du terrorisme islamiste étaient à l’ordre du jour, les débats se sont, comme on s’y attendait, concentrés sur la question de la mer de Chine du Sud et la rivalité croissante entre les États-Unis et la Chine en Asie orientale. Une partie des débats s’est plus particulièrement articulée sur la décision attendue, dans les semaines qui viennent, de la Cour permanente d’arbitrage de La Haye sur les questions de la légalité du tracé chinois en neuf/dix traits en mer de Chine du Sud et de son empiétement sur la zone économique exclusive des Philippines. Les ministres de la défense des États-Unis, de la France, du Royaume-Uni, du Canada et de l’Inde ont directement ou indirectement appelé au respect des lois et des normes internationales. Une partie des débats s’est plus particulièrement articulé sur […]

Albert Leclercq, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°96 juin 2016