Russie – Forum économique de Vladivostok : Opération de charme dans l’Extrême-Orient russe

Russie – Forum économique de Vladivostok : Opération de charme dans l’Extrême-Orient russe

1,50

La seconde édition du Forum économique d’Extrême-Orient (FEE – Eastern Economic Forum) qui se veut le pendant oriental du Forum économique de Saint-Petersbourg, s’est tenu du 2 au 3 septembre 2016 à Vladivostok. Il a été l’occasion pour le président Vladimir Poutine de réaffirmer l’importance qu’il accorde au développement de l’Extrême-Orient russe et de présenter son pays comme une puissance majeure en Asie Pacifique.

Description

FAITS

Créé en 2015 en réaction aux sanctions occidentales, le FEE se tient sur l’impressionnant campus de l’Université fédérale d’Extrême-Orient (FEFU) à Vladivostok. En plus des délégations officielles, l’édition 2016 a accueilli environ 3 300 délégués, dont 1 500 représentants des milieux d’affaires en provenance de 56 pays dont 246 Japonais, 227 Chinois et 128 Sud-Coréens. Plus de 200 chefs d’entreprises russes étaient présents. Le forum a également été l’occasion d’annoncer près de 15 milliards de dollars de nouveaux investissements dans l’Extrême-Orient russe essentiellement en provenance de sociétés russes :

  • 7,67 milliards de la société Sibur dans la région de l’Amour,
  • 5,68 milliards de la société National Chemical Group dans la région de Primorsky,
  • 1,5 milliard de la société Polyus,
  • 967 millions de la société Alrosa.

En complément des nombreuses rencontres d’affaires, le forum a aussi été l’occasion de rencontres bilatérales entre le président russe Vladimir Poutine et la présidente sud-coréenne, Park Geun-hye, ainsi qu’avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe et ce à la veille du sommet du G20 à Hangzhou. À noter que le président russe a réussi à réunir autour de lui M. Abe et Mme Park lors d’une conférence trilatérale commune.  Cela est particulièrement marquant lorsque l’on se remémore la difficulté qu’ont les États-Unis à organiser ce type de rencontre entre leurs deux principaux alliés dans la région.

À la veille du forum, s’est également tenu un sommet universitaire et un forum des affaires Russie-ASEAN auxquels ont participé de nombreux ministres en provenance d’Asie du Sud-Est. Ces différentes rencontres ont donné l’occasion aux intervenants russes de rappeler avec force le rôle actuel et futur de la Russie dans la région. Ils ont aussi affiché une volonté de développer un réseau de think-tanks régionaux afin de favoriser un dialogue de type track2* permanent ainsi que pour mettre en place une analyse régionale originale et indépendante de celle des think-tanks occidentaux et chinois.

(*) Dialogue non officiel entre représentants d’institutions influentes : universités, cercles de réflexion, organisations politiques ; organisations religieuses, médias, etc.

ENJEUX […]

Albert Leclercq, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°98 septembre 2016