Chine – États-Unis : L’autre guerre technologique, la menace Tik-Tok

Alors que la « guerre technologique » entre la Chine et les États-Unis a surtout été définie en relation avec Huawei et la question de la diffusion de normes chinoises pour la 5G, une autre bataille est en cours qui concerne l’application populaire Tik-Tok du chinois ByteDance.

FAITS

ByteDance (字节跳动) est une start-up chinoise spécialisée dans les technologies Internet et dont le siège se trouve à Pékin fondée en 2012 par Zhang Yiming*.

Le produit phare de ByteDance est d’abord Toutiao (头条) : une plate-forme fournissant du contenu dans divers formats, qui propose à ses utilisateurs des flux d’informations personnalisés, basés sur des algorithmes d’apprentissage automatique pour générer une liste de flux de contenu calquée sur les préférences des utilisateurs (calculée à partir de l’ensemble de leurs activités en ligne). Toutiao avec son concurrent Tencent (腾讯) représente 70 % du marché de l’information en ligne en Chine. Toutiao compte 700 millions de membres, 200 millions d’utilisateurs actifs par mois, 120 millions par jour.

Début novembre 2019, les sénateurs américains Chuck Schumer et Tom Cotton ont écrit une lettre demandant au directeur (par intérim) du Renseignement national, de déterminer si les pratiques de TikTok en matière de collecte de données posaient un risque pour la sécurité nationale.

À travers l’application TikTok, un nouveau géant chinois du Net a su se faire une place de choix dans les applications mobiles utilisées par les jeunes de 16 à 24 ans partout dans le monde. Or, selon des documents divulgués détaillant les directives de modération du site TikTok, le réseau social demande à ses modérateurs de censurer les vidéos mentionnant :

  • la place Tian’anmen,
  • l’indépendance tibétaine,
  • le groupe religieux interdit Falun Gong […]

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°133 novembre 2019

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne