Le Pakistan, sur la liste grise du Groupe d’action financière

Le Pakistan reste sur la liste grise du Groupe d’action financière car ses actions pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme sont jugées insuffisantes

FAITS

Le GAFI, chargé de la lutte contre le terrorisme, dépend de l’OCDE dont le siège se trouve à Paris. Lors de sa dernière session (13-18 octobre 2019), il a estimé que le Pakistan n’avait pas pris les mesures nécessaires qui lui avaient été préconisées pour s’opposer au terrorisme. Il a donc décidé de le maintenir sur la liste grise des pays en observation sur laquelle il figure depuis juin 2018. Il devra se conformer aux normes établies avant février 2020, date à laquelle s’il n’a pas obtempéré, il risque de se trouver placé sur la liste noire.

Précédemment, le Pakistan était resté sur la liste grise de 2012 à 2015 avant d’être disculpé […]

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°133 novembre 2019

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne