Asie centrale : L’eau de la discorde

L’Asie centrale est caractérisée par son aridité, comme la mer d’Aral en donne l’image. Les ressources en eau, nécessaires pour la vie de près de 70 millions d’habitants aujourd’hui, y seront très critiques en 2050. La rétention de l’eau par les pays de l’amont et l’augmentation des besoins engendrent une pénurie croissante et, avec elle, une situation potentiellement conflictuelle. La ressource en eau provient des glaciers des massifs montagneux adossés à la Chine. Ils donnent ainsi naissance à l’Amou Darya, au Syr Darya, comme à l’Irtych et à l’Ily. De multiples facteurs, parmi lesquels la gestion de l’eau « aux caractéristiques chinoises » font de leur eau une denrée convoitée.

Lire la suite

Chine : La Force de soutien stratégique de Pékin, un guichet unique « en prévision de la guerre »

La nature des tensions est protéiforme. Certains États membres européens connaissent un contexte d’une remise en cause populiste des fondements de la démocratie d’expression parlementaire et d’une promotion de l’organisation d’une économie de la pénurie. Aux États-Unis, on tient et diffuse des propos intempestifs s’affranchissant des codes de la parole diplomatique. En Russie, on a démontré aussi bien une volonté d’expansionnisme territorial qu’une stratégie d’influence afin de tenter de disloquer la trame de l’Union européenne. En Asie, la Chine a mis sur pied une nouvelle entité, la Force de soutien stratégique (FSS), destinée à fournir un support et une cohésion aux forces opérationnelles combinées chinoises. L’inscription de la création de la FSS dans une filiation institutionnelle accroît plus encore la justification nationale de ses champs d’application pour les objectifs de guerre de Pékin.

Lire la suite