L’attentat de Sourgout et le terrorisme islamiste en Russie

La fédération de Russie compte 20 millions de musulmans et elle fait face comme d’autres pays à l’introduction de courants extrémistes violents importés des pays arabes propageant le wahhabisme et son avatar salafiste. Ces idées ont commencé à pénétrer à la faveur de l’ouverture des frontières du pays et à l’afflux de pétrodollars généreusement accordés par l’Arabie saoudite pour construire mosquées et écoles coraniques. Les républiques d’Asie centrale et du Caucase ont été heurtées de plein fouet par ces nouveaux prosélytes dont la mission est de supplanter l’islam traditionnel. Là comme ailleurs, des populations religieusement peu éduquées, en désarroi à la suite de l’éclatement de l’Union soviétique et du fait de la crise économique, se laissent séduire par ces courants.

Lire la suite

Pakistan – Afghanistan – Tadjikistan : Le corridor islamiste

Le Pakistan et l’Afghanistan (AfPak), sont des pays associés depuis trois décennies par la violence islamiste. Le Tadjikistan, où l’islam modéré (sunnite, de rite hanafite) est religion d’État, est menacé par l’organisation État islamique (EI). La vulnérabilité d’une population pauvre aux offres financièrement généreuses que propose l’EI à ses recrues pourrait bien lui ouvrir les … Lire la suite

Après Mossoul, l’islam radical en Asie

Après la bataille de Mossoul, le groupe État islamique, EI, va tenter de se refaire en Asie où vivent près d’un milliard de musulmans. Une stratégie fondée non seulement sur l’action violente mais sur l’utilisation missionnaire des combattants du Moyen-Orient et des travailleurs du Golfe de retour dans leurs pays d’origine, et le recrutement de jeunes musulmans discriminés, notamment en Inde. Le chemin sera tortueux, car sans même compter les armées occidentales, l’EI devra affronter l’hostilité d’Al-Qaïda, de l’Iran et des chiites comme celle des musulmans de la mouvance soufie.

Lire la suite