La Chine et le traité de Versailles (1919), une trahison occidentale

de Jean José Ségéric, l’harmattan, 2014

La Chine fut l’alliée des puissances victorieuses. Il était donc évident qu’elle fut présente à la Conférence de la paix en 1919 à Paris où  elle espérait récupérer sa province du Shandong devenue colonie de l’empire allemand en 1898.

西方列強出賣了中國及凡尓賽條約

一次卋界大戰結束後,中國作為戰勝國的一方,強烈希望收回被德國佔領的山東省,然而,最荒謬的事卻發生了:1919年的巴黎和會,竟把山東劃歸日本!
從鴉片戰爭到太平天國,從八國聯軍到國民革命,短視的西方列強,與兇殘的日本軍國主義,使得積弱的中國,在國際陰謀的操弄下,面臨近代一百年的屈辱命運。
然而,卻也因日本強佔山東,引爆了中國的"五四運動",更喚醒了全中國知識份子的覺醒!

Lire la suiteLa Chine et le traité de Versailles (1919), une trahison occidentale

Taïwan – Chine – États-Unis et alliés : flexions chinoises et américaines de muscles autour de Taiwan, et au-delà

Le mois d’avril 2018 s’avère être un mois plutôt tendu entre la Chine, les États-Unis et leurs alliés, non seulement autour de Taïwan, autour duquel la crispation est forte, mais aussi dans son environnement proche, comme les deux mers de Chine. Une telle crispation, finalement provoquée par les initiatives récentes américaines au profit de Taïwan, se traduit par des démonstrations de force par les deux parties dans les quatre secteurs marins que sont le détroit de Taïwan, la mer de Chine du Sud, la mer des Philippines, la mer de Chine de l’Est.

This April 2018 appears to be a very tense period between China, the United States and its allies, not only around Taiwan, around which the tension is the worst one, but also in its near environment, as the two China seas. Such a tension, finally caused by the recent American initiatives to Taiwan’s benefit, appears through demonstrations of military strength from both sides over the four marine areas that are the Taiwan Straits, the South China Sea, the Philippines Sea, the East China Sea.

Lire la suiteTaïwan – Chine – États-Unis et alliés : flexions chinoises et américaines de muscles autour de Taiwan, et au-delà

Corée(s) : Baisers de Lamourette ou prologue à une détente réelle ?

Après des mois d’échanges verbaux extrêmement violents, parfois aussi ridicules qu’inquiétants, entre le président américain et le chef suprême nord-coréen, se menaçant mutuellement du feu nucléaire (sur le ton « arrête-moi ou je fais un malheur ! ») ce dernier a soudain changé d’attitude et tendu la main au gouvernement de Séoul, proposant une rencontre.

Lire la suiteCorée(s) : Baisers de Lamourette ou prologue à une détente réelle ?

Chine – Europe : Faut-il avoir peur des nouvelles Routes de la soie ?

Vingt-neuf chefs d’État et 1 200 délégués de 100 pays ont participé les 14 et 15 mai 2017 à Pékin au Forum sur les nouvelles Routes de la soie, le « projet du siècle » proposé par la Chine. Faut-il en avoir peur ?

Lire la suiteChine – Europe : Faut-il avoir peur des nouvelles Routes de la soie ?

Corée du Sud : Prégnance des religions dans la vie et la politique coréennes

La présidente de la république de Corée, Mme Park Geun Hye, est prise dans la tourmente d’un scandale mettant en cause une confidente, fille d’un prédicateur douteux, à qui elle aurait communiqué des informations dangereuses pour la sécurité nationale, qui aurait détourné de fortes sommes initialement destinées à des fondations d’utilité publique et qui l’aurait … Lire la suiteCorée du Sud : Prégnance des religions dans la vie et la politique coréennes

Visions du « barbare » en Chine, en Corée et au Japon.

Visions du « barbare » en Chine, en Corée et au Japon. Textes rassemblés par Isabelle Rabut, collection Colloques Langues’O, INALCO, Paris 2010. Le barbare, analyse Isabelle Rabut dans son introduction, est la figure par excellence de l’altérité, celle que l’on rejette et celle qui fait peur. La Chine s’est imposée en Asie comme l’étalon par rapport … Lire la suiteVisions du « barbare » en Chine, en Corée et au Japon.