Chine – Europe : Faut-il avoir peur des nouvelles Routes de la soie ?

Chine – Europe : Faut-il avoir peur des nouvelles Routes de la soie ?

1,50

Vingt-neuf chefs d’État et 1 200 délégués de 100 pays ont participé les 14 et 15 mai 2017 à Pékin au Forum sur les nouvelles Routes de la soie, le « projet du siècle » proposé par la Chine. Faut-il en avoir peur ?

UGS : Asie21-Futuribles 107-5 Catégories : , Étiquettes : , , , , , , , , ,

Description

FAITS

Le programme chinois prévoit la construction de corridors à travers l’Eurasie ou l’Asie du Sud-Est et de routes maritimes vers l’Europe et il incorpore des projets « labellisés » dans 65 pays qui ne concernent pas seulement les infrastructures : le corridor sino-pakistanais, 40 milliards de dollars, intègre des projets de mise en valeur agricole, des zones industrielles, du tourisme et il a une dimension sécuritaire.

Seconde grande initiative chinoise après la création de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures(BAII), ce programme est sans précédent : son enveloppe, 900 milliards de dollars soit 10 % du PIB chinois, sera répartie sur une soixantaine de pays parfois très pauvres alors que le plan Marshall répartissait 5 % du PIB américain en trois ans entre une demi-douzaine de pays européens. À l’instar du plan américain qui partageait l’Europe, le programme chinois crée des clivages : en Asie du Sud – entre le Pakistan et l’Inde – et en Asie de l’Est où la Corée (EurAsian initiative) et le Japon (Partnership for Quality Infrastructure qui couvre l’ensemble des pays du Sud) ont annoncé des projets plus modestes.

Bien qu’ils soient très importants, ces projets […]

Jean Raphaël Chaponnière, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°107 juin 2017

La suite de l’article est réservée aux abonnés.