Le président Trump en Asie du Sud-Est : réaffirmer le partenariat américain

Le président Trump sera bientôt en Asie du Sud-Est (Vietnam, Philippines) pendant une tournée asiatique. Après avoir, dans un premier temps, envoyé des signaux contradictoires qui ont profondément perturbé ses partenaires, l’administration Trump a réagi et s’est engagée à réactiver les partenariats en cours avec les États d’Asie du Sud-Est et l’ASEAN. Ses engagements et gestes de bonne volonté seront-ils suffisants pour permettre aux États-Unis de revenir dans un espace régional de plus en plus irrigué par les dynamiques chinoises ?

Lire la suite

Birmanie – Le drame des Rohingya : dimensions internationales

Le 25 août 2017, une trentaine de postes de police birmans et une base militaire sont attaqués par des soldats de l’ARSA (Armée du Salut des Rohingya de l’Arakan), déclenchant des représailles violentes de la part de l’armée birmane, la Tatmadaw. Les tensions auraient fait selon l’armée au moins 500 morts mais l’ONU estime le nombre de victimes à un millier et fait état d’exactions, de viols et de villages incendiés. 40 000 réfugiés se dirigent vers le Bangladesh, plusieurs milliers s’embarquent sur des navires de fortune vers la Malaisie ou l’Indonésie.

  • La communauté internationale dans son ensemble s’indigne sur le silence d’Aung San Suu Kyi.
  • La communauté musulmane dénonce les agissements et abus de la Tatmadaw.
  • Al Qaida déclare « qu’aider les Rohingya et organiser la résistance est une obligation de la charia ».
  • L’ASEAN est divisée.   

Les ressorts du drame des Rohingya sont d’abord à chercher dans l’histoire chaotique de la Birmanie ces siècles derniers ; et force est de constater qu’il n’a pas ému les acteurs extérieurs depuis l’indépendance. Ce pourrait être le paramètre vraiment nouveau de cette dernière crise : une internationalisation dont il n’est pas sûr que les Rohingya tirent bénéfice.

Lire la suite

Rohingya : « Aung San Suu Kyi agit par petits pas conciliants parce qu’elle ne peut pas faire autrement »

LE MONDE |  • Mis à jour le  | Propos recueillis par Marc-Olivier Bherer

La spécialiste Sophie Boisseau du Rocher estime qu’avec le discours de mardi, la dirigeante birmane a fait un geste sensible pour l’intégration des Rohingya.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/09/19/rohingya-aung-san-suu-kyi-agit-par-petits-pas-conciliants-parce-qu-elle-ne-peut-pas-faire-autrement_5187965_3232.html#qD5tBSyKCdiIB1XB.99

Que vous inspirent les déclarations de la dirigeante birmane sur les Rohingya, qui a condamné « les violations des droits de l’homme » dont ils sont victimes et a déclaré que son pays était « prêt » à organiser le retour des Rohingya réfugiés au Bangladesh ?

Sophie Boisseau du Rocher : Les déclarations d’Aung San Suu Kyi pourraient décevoir ceux qui attendaient un revirement complet et public de ses positions, qui espéraient par exemple qu’elle condamne publiquement l’armée pour les exactions commises dans l’Etat d’Arakan, exactions qui pourraient même paraître sous-estimées. Il s’agit, à mon avis, d’une erreur de jugement et d’une méconnaissance de la situation sur place.

Lire la suite

Cambodge : les ambitions décomplexées de Hun Sen

Depuis plusieurs mois, le Premier ministre du Cambodge Hun Sen procède à un resserrement des jeux politiques afin de ne laisser aucune possibilité à l’opposition de gagner les élections législatives de juillet 2018. Derniers événements en date : l’arrestation du dirigeant du PSNC (Parti du Sauvetage national), Kem Sokha, le 3 septembre 2017 et la fermeture d’un des derniers journaux d’opposition, le Cambodia Daily, le 4 septembre. En même temps que la mise en place d’une « démocrature », Hun Sen revendique l’échec de la transition démocratique. L’exportation du modèle chinois se consolide.

Lire la suite

Cambodge : des élections municipales encourageantes pour l’opposition

Le 4 juin 2017, les 8 millions d’électeurs cambodgiens étaient appelés aux urnes pour élire leurs maires. Ce scrutin avait valeur de test avant les élections législatives de 2018, autrement plus importantes pour le pouvoir en place. Hun Sen, Premier ministre depuis 31 ans, ne se voit toujours pas passer le relais, et encore moins à un représentant de l’opposition. L’année à venir va donc être particulièrement intéressante à observer aussi bien pour les manipulations auxquelles le régime va probablement avoir recours, que pour l’ingéniosité dont devra faire preuve l’opposition. Mais l’avenir de la transition démocratique est clairement au bout du processus.

Lire la suite

Asie du Sud-Est – Philippines : faut-il craindre une poussée de Daech aux Philippines ?   

Le 29 mai 2017, le président Rodrigo Duterte a décrété la loi martiale à Mindanao (où vivent 20 millions d’habitants à 80 % musulmans) où des groupes rebelles se réclamant de Daech font régner la terreur. Le monde réalise avec inquiétude que l’État islamique considère cet archipel, ainsi que la Malaisie et l’Indonésie voisines, comme des nouveaux espaces d’expansion.

Lire la suite

Asie du Sud-Est – Philippines : faut-il craindre une poussée de Daech aux Philippines ?  

Le 29 mai 2017, le président Rodrigo Duterte a décrété la loi martiale à Mindanao (où vivent 20 millions d’habitants à 80 % musulmans) où des groupes rebelles se réclamant de Daech font régner la terreur. Le monde réalise avec inquiétude que l’État islamique considère cet archipel, ainsi que la Malaisie et l’Indonésie voisines, comme des nouveaux espaces d’expansion.

Lire la suite

Sécurité en Asie : la France au Dialogue Shangri-La, une carte stratégique à jouer

La participation de Sylvie Goulard, ministre des Armées, a été confirmée au Dialogue Shangri-La. L’événement, qui se tient comme tous les ans depuis 2002 à Singapour, réunit depuis ce vendredi 2 juin et jusqu’au dimanche 4 juin, les ministres de la Défense des pays de la région ainsi que des experts sur la sécurité asiatique. … Lire la suite

Asie du Sud-Est : Changement climatique et désastres écologiques, le coût des dégâts 

Après 2014 et 2015, 2016 a été la pire année en ce qui concerne les effets du changement climatique en Asie du Sud-Est : les catastrophes naturelles augmentent en fréquence, en durée et en violence. La région est très exposée aux conséquences induites qui touchent à la fois les plus vulnérables, les activités économiques le long des côtes (plusieurs capitales sont touchées par les problèmes causés par la montée des eaux) et une pollution qui s’amplifie. Depuis 1990, les 10 pays de l’ASEAN ont vu leur part dans les émissions mondiales de de gaz à effet de serre (GES) croître très significativement de 4,5 % en 1990, à 5,8 % en 2000 pour atteindre 9 % des émissions en 2015. Le lien de causalité entre changement climatique, dégâts écologiques, pauvreté et développement économique était une fois de plus démontré par les enchaînements sur place. Alors que les Accords de Paris COP 21 insistaient sur la nécessité de réduire les émissions de GES, l’inquiétude grandit. L’Asie du Sud-Est, un des pôles économiques mondiaux mais aussi une des régions phares de la biodiversité, pourrait montrer l’exemple dans le combat contre le réchauffement climatique non seulement en s’attaquant sérieusement au problème mais en proposant des solutions véritablement innovantes. On en est loin.

Lire la suite

Philippines : Le président Duterte et le retour de l’autoritarisme ?

Depuis son accession démocratique au pouvoir en juin 2016, le président philippin a fait beaucoup parler de lui. Son programme électoral, à la fois ultra sécuritaire et populiste, inquiétait déjà les observateurs. Les premiers mois de son mandat ont confirmé les craintes sur d’éventuels enchaînements pernicieux. Sous des aspects un peu rustres et un discours peu élaboré, Rodrigo Duterte détruit les fondamentaux régaliens et entretient un climat de peur et d’intimidation. Alors qu’il bénéficie d’un taux de popularité toujours élevé, le président soulève un trouble profond quant à ses motivations, ses pratiques, ses dérives et les conséquences d’un certain cynisme sur une culture politique violente et inégalitaire.

Lire la suite

Cambodge Hun Sen : dérives autoritaires risquées ?

La nouvelle condamnation par contumace de Sam Rainsy illustre un raidissement supplémentaire du pouvoir à Phnom Penh. Dans la perspective des élections de 2017 (municipales) et 2018 (législatives), le Parti du peuple cambodgien (PPC) du Premier ministre Hun Sen, affaibli après les élections de 2013, intensifie son contrôle sur la société et cherche à neutraliser … Lire la suite

Birmanie : Aung San Suu Kyi peut-elle décevoir ?

En novembre 2015, le parti d’Aung San Suu Kyi (ASSK) arrivait largement en tête des élections. En avril 2016, la secrétaire générale du Parti, prix Nobel de la paix, devenait conseillère spéciale de l’État, porte-parole de la présidence et ministre des Affaires étrangères. Cette accumulation de fonctions, et sa proximité avec le président Htin Kyaw, devaient lui donner suffisamment de marge de manœuvre pour contrôler la transition politique. Sa responsabilité est donc directement engagée pour approfondir le processus démocratique : le niveau d’attente, à la fois en Birmanie mais aussi parmi les partenaires occidentaux de la « Dame de Rangoon » reste élevé.

Gérer et approfondir ce processus n’est pas un objectif facile tant les dossiers comme les obstacles sont nombreux et périlleux. De la consolidation économique à l’unité nationale, les défis ne se régleront pas par quelques décisions. Il s’agit donc d’analyser un faisceau d’indices pour tenter de dégager un premier bilan de l’action de la LND sur la transformation du pays, et à travers ce bilan, répondre à la question taboue de la réussite ou pas d’Aung San Suu Kyi. Après la découverte d’images satellites montrant des villages brûlés et le témoignage horrifié des réfugiés, l’icône de la démocratie mérite-t-elle encore son titre ?

Lire la suite

Indonésie : Jokowi est-il l’avenir de l’Indonésie ?

Depuis 2 ans, le président Joko Widodo a pris les rênes de l’Indonésie. Son parcours atypique – homme d’entreprise, maire de Surakarta, puis gouverneur de Jakarta – rappelle que Jokowi n’appartient pas aux cercles de pouvoir traditionnels indonésiens. Ce sont son charisme, ses compétences éprouvées localement et ses projets qui l’ont propulsé à la tête du plus grand archipel au monde. À ce titre, son arrivée au pouvoir a été considérée comme un changement systémique salutaire. Après deux ans, un premier bilan de son Administration confirme-t-il ou infirme-t-il cette interprétation ? 

Lire la suite

Philippines : le retour de la violence à Mindanao

FAITS Depuis le 9 septembre 2013, de violents combats opposent les forces militaires philippines à quelques centaines d’insurgés musulmans principalement regroupés dans ou autour de la ville de la Zamboanga, dans le Sud de l’île de Mindanao qu’ils ont proclamée « indépendante ». Les combats opposent l’armée régulière aux rebelles indépendantistes musulmans du Front moro de Libération … Lire la suite

Philippines : du drame à la bonne nouvelle ?

FAITS Le 7 novembre 2013, le typhon Haiyan frappait les Philippines avec des vents à 313 km/h et des bourrasques à 378 km/h. 41 provinces ont été touchées, 350 000 personnes évacuées d’urgence, des milliers de familles ont perdu leurs logements et quelques 5 à 7 000 morts étaient à déplorer. Des régions entières ont été privées d’eau … Lire la suite