Océans Indien et Pacifique : dialogue quadrilatéral de sécurité

Le 12 novembre 2017, en aparté à Manille, États-Unis, Japon, Australie, Inde ont revivifié le dialogue quadrilatéral de sécurité en région indo-pacifique. Ce qui inquiète la Chine qui y voit là l’émergence d’une coalition susceptible de nuire à ses intérêts dans les deux bassins des océans Indien et Pacifique.

Lire la suite

Les expressions de l’inquiétude chinoise induites par le dialogue quadrilatéral

Dès que les premières informations sur ce projet de reprise de dialogue filtrent à partir du mois de mai 2017, notamment dans la presse australienne dont un article aurait fait allusion à ce qui pourrait être un projet de contention (containment) de la Chine, Pékin réagit vivement. Il voit dans cette convergence des quatre nations l’émergence d’un « axe » qui lui serait hostile. Il demande des explications. Il applique des mesures symboliques de rétorsion à l’encontre de l’Inde, notamment en chicanant sur l’attribution de visas à une délégation qui doit se rendre en Chine.

Lire la suite

Points communs et points particuliers des déclarations de chacun des participants au dialogue

S’il y a eu consensus sur les sept thèmes centraux de la rencontre, tous cependant les hiérarchisent en termes de priorité en fonction de leurs préoccupations stratégiques majeures. Ainsi les États-Unis et l’Australie insistent d’abord pour que cette région indo-pacifique reste « libre et ouverte ». Ce qui sous-entend dans sa totalité. Ce qui, par voie de … Lire la suite

Mer de Chine du Sud – Philippines – Chine : Exploitation des hydrocarbures, projets en gestation

Philippins et Chinois s’apprêtent à coopérer, avec un troisième partenaire, dans l’exploration-exploitation du pétrole dans un secteur non contesté en mer territoriale des Philippines. Cependant, il est peu probable que les conditions dans lesquelles devrait être exécuté le contrat, qui attend l’aval du président Duterte, puissent être reproduites lorsque les projets porteront sur les secteurs situés en zone économique exclusive (ZEE) des Philippines, mais par ailleurs inscrits à l’intérieur du tracé chinois en neuf / dix traits.

Lire la suite

Chine – technologie marine : Tian Kun Hao 天鯤號, nouvelle drague de haute mer

Le 3 novembre 2017, la Chine a commencé les essais à la mer d’une nouvelle drague géante, Tian Kun Hao. La perspective de l’entrée et de l’emploi futurs d’un tel engin en mer de Chine du Sud inquiète les pays de la région, notamment les Philippines.

Lire la suite

Les étapes récentes du réchauffement des relations sino-singapouriennes

Le réchauffement remonte à juin 2017 lorsque Vivian Balakrishnan, ministre singapourien des Affaires étrangères, se rend à Pékin les 11 et 12 et discute avec son homologue du projet de coopération bilatérale dans le cadre du programme chinois des nouvelles Routes de la soie.

Lire la suite

les contentieux sino-singapouriens depuis deux ans

Déjà le 24 juin 2014, à l’occasion d’un discours prononcé devant le Conseil des Affaires étrangères à Washington, Lee Hsien Long显龙, soutenant que tous les conflits maritimes devaient se régler sur la base du droit international, fait valoir dans une formule brève mais percutante que « force ne fait pas droit ».

Lire la suite

Chine – Singapour – ASEAN : la prochaine présidence singapourienne de l’ASEAN tracasse Pékin

Réduites depuis au moins deux ans, les relations entre Singapour et Pékin se réchauffent sous l’impulsion du gouvernement Xi Jinping qui voit arriver avec inquiétude la cité-Etat à la présidence de l’ASEAN le 1er janvier 2018. Cette inquiétude est essentiellement fondée sur le fait que Singapour ne voudra pas tergiverser à propos de la problématique de la mer de Chine du Sud, et voudra refaire l’unité de l’ASEAN sans pour autant que soient trop endommagées les relations entre l’Association et Pékin.

Lire la suite

Mer de Chine du Sud : des doutes sur le tracé en neuf / dix traits ?

Une information court selon laquelle les Chinois passeraient à un nouveau concept pour présenter leurs revendications en mer de Chine du Sud, un concept qui verrait, à terme, l’abandon du tracé en neuf / dix traits. Asie21 appelle pour sa part les plus grandes réserves quant à cette interprétation un peu rapide d’une présentation faite par une personnalité chinoise à des fonctionnaires américains au mois d’août 2017.

Lire la suite

La saga du contentieux sur le banc Vanguard (Vanguard bank)

Le contentieux sino-vietnamien sur Vanguard bank n’est pas nouveau. Il s’inscrit dans le contexte plus général du chevauchement de la « langue de buffle » sur la ZEE vietnamienne.

Lire la suite

Le projet commun d’exploration – exploitation d’un secteur, contesté par les Chinois, de la ZEE philippine

Déjà message en l’air envoyé par Rodrigo Duterte le 19 décembre 2016 à l’occasion d’un discours officiel à Manille, l’idée de proposer à la Chine d’entrer en coopération pour exploiter les ressources philippines en hydrocarbures dans la ZEE du pays, notamment dans le secteur de Reed bank, a lentement germé.

Lire la suite

Mer de Chine du Sud – hydrocarbures : reprise des pressions chinoises sur les droits des autres riverains

Réduites en intensité après 2012 à l’encontre des pays d’Asie du Sud-Est, riverains de la mer de Chine du Sud, pour s’opposer à leurs activités d’exploration – exploitation des hydrocarbures dans leurs zones économiques exclusives (ZEE) respectives, les menaces chinoises de rétorsion reprennent depuis ce printemps 2017.

Lire la suite

Transit de l’USS John S. McCain : légalité américaine contre illégalité chinoise

En vertu du paragraphe 278 du verdict de la CPA, même si Mischief reef est inclus dans la « langue de buffle » la Chine ne dispose pas, malgré ses assertions, de la souveraineté dessus.

Lire la suite

Mer de Chine du Sud – hydrocarbures : reprise des pressions chinoises sur les droits des autres riverains

Réduites en intensité après 2012 à l’encontre des pays d’Asie du Sud-Est, riverains de la mer de Chine du Sud, pour s’opposer à leurs activités d’exploration – exploitation des hydrocarbures dans leurs zones économiques spéciales (ZEE) respectives, les menaces chinoises de rétorsion reprennent depuis ce printemps 2017.

Lire la suite

Mer de Chine du Sud – Chine – États-Unis : l’USS McCain dans les 12 nautiques du récif Mischief

Le 10 août 2017 les États-Unis se sont livrés à une nouvelle opération pour la défense de la liberté de la navigation (Freedom of navigation operation / FONOP), avec le passage de la frégate lance-missiles USS John S. McCain dans les douze milles marins du récif Mischief 1, dans les îles Spratleys. Opération légale en regard du droit de la mer, illégale et provocatrice vue du côté chinois.

Lire la suite

The Code of Conduct of the Parties in the South China Sea: a tremendous mistake

On the 5th of August 2017, the ministers of foreign affairs of the Association of South-East Nations (ASEAN), in the frame of the first of their yearly meetings, gathered in Manila, Manila holding the presidency of the Association this year. One of the main purpose, among other important ones, of the meeting was to elaborate the project of a framework for the future consultations, before negotiations, for a code of conduct (COC) of the parties in the South China Sea (SCS). The project was to be discussed the following day with Wang Yi, the Chinese minister of foreign affairs. After strong discussions the two parties reached an agreement on a framework from which the consultations for a COC shall start in November, at Clark, Pampanga province, in the Philippines. It will happen on the occasion of the second ASEAN and China foreign affairs ministers’ meeting of year 2017.

Lire la suite

ASEAN – Chine – Mer de Chine du Sud : Code de conduite, avancement des travaux

La 14e réunion des hauts fonctionnaires chinois et sud-est asiatiques en charge de l’élaboration d’un futur code de conduite des parties en mer de Chine du Sud (Code of conduct / COC) a abouti, le 18 mai 2017, à un accord de projet-cadre qui doit être présenté, au mois d’août, aux ministres des Affaires étrangères de Chine et de l’ASEAN, à l’occasion de leur réunion à Manille. L’on est donc encore loin d’aboutir rapidement à un texte déjà bien élaboré comme les membres de l’ASEAN en avaient exprimé l’espoir à l’issue de leur sommet d’avril.

Lire la suite

Le groupe JS Izumo, un programme dense d’activités en mer de Chine du Sud et au-delà

Le groupe JS Izumo est commandé par le contre-amiral Yoshihiro Goga.

Lire la suite

Japon – Mer de Chine du Sud : une impressionnante entrée japonaise

Trois mois en mer, avec escales, essentiellement en mer de Chine du Sud, pour le groupe naval JS Izumo et JS Sazanami, pour aguerrissement, mais aussi et surtout pour marquer, aux côtés des États-Unis, l’implication japonaise dans la volonté commune de maintenir, face à la Chine, l’inaliénable droit de la navigation internationale en haute mer.

Lire la suite