Inde – Indonésie : L’écharpe maritime indo-indonésienne s’étend au Pacifique

Après les zones littorales de la grande région indo-pacifique (baie du Bengale, mers d’Arabie et de Chine méridionale), avec l’Indonésie comme appui, la réflexion stratégique maritime de l’Inde commence à se porter sur le Pacifique Sud, avec la douzaine d’États-insulaires dont les Fidji et, en outre, le Chili. On observera avec une attention égale l’expansion maritime de l’Inde et de la Chine dans le Pacifique Sud en général et dans les îles du Pacifique en particulier. L’alignement de l’Inde avec l’Australie dans l’Indo-Pacifique traduit un engagement politique fort pour soutenir un cadre de sécurité coopératif dans son voisinage maritime proche et au-delà.

After the coastal areas of the greater Indo-Pacific region (Bay of Bengal, Seas of Arabia and South China), with Indonesia as support, the strategic maritime thinking of India begins to be focused on the South Pacific, with dozens of island states including Fiji and, in addition, Chile. The maritime expansion of India and China in the South Pacific in general and in the Pacific Islands in particular will receive equal attention. India’s alignment with Australia in the Indo-Pacific reflects a strong political commitment to support a cooperative security framework in its near maritime neighborhood and beyond.

FAITS

Reliant l’Australasie au sous-continent latino-américain, les îles du Pacifique Sud présentent pour l’Inde un intérêt géostratégique croissant dans la mesure où elles sont le champ de l’expansion stratégique maritime chinoise. Delhi, qui part en retard à tous égards sur Pékin, a fait la tournée de ses alliés pour bâtir sa politique du Pacifique :

France. La France et l’Inde ont signé le 10 mars 2018 un accord de coopération maritime permettant à la marine indienne d’utiliser les installations navales françaises dans l’océan Indien et dans le sud de l’océan Pacifique – Polynésie française et Nouvelle-Calédonie.

Indonésie. Les entretiens de N. Modi les 29-30 mai 2018 avec le président indonésien « Jokowi » ont porté notamment sur l’ingérence chinoise, le projet de « Pivot maritime mondial » (Global Maritime Fulcrum) et la sécurité maritime. À ce titre un port moderne en eau profonde sera construit d’ici à 2020 à Sabang (Sumatra), au débouché du détroit de Malacca. Cette future base navale et aéronavale servira de point central au partenariat stratégique entre les deux pays. Les forces navales indiennes, sous-marins compris, y auront accès ainsi qu’aux bases navales de Lampung, sur le détroit de la Sonde, à Denpasar et Banyuwangi, sur le détroit de Lombok et à Jayapura, en Papouasie occidentale. La modernisation des infrastructures portuaires et aéroportuaires des îles Andaman-et Nicobar du côté indien et de Sabang du côté indonésien se conformera à un plan économique et militaire d’ensemble.

Australie. Les […]

Rémi Perelman, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°119 juillet-août 2018

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne

 

Encadré 1

Ensuring Secure Seas : Indian Maritime Security Strategy,

Indian Navy Naval Strategic Publication, October 2015

Trois développements importants, survenus au cours de la dernière décennie, affectent la sécurité maritime de l’Inde et le rôle de sa marine.

L’environnement géostratégique mondial et régional a radicalement changé, la vision du monde passant de l’euro-atlantique à l’indo-pacifique, avec un repositionnement de la puissance économique et militaire mondiale vers l’Asie […]

 

Encadré 2

Les cinq piliers de la doctrine du pivot maritime global

(Global Maritime Fulcrum)

La vision du Président Joko Widodo repose sur cinq piliers […]