Taïwan – Chine – États-Unis et alliés : flexions chinoises et américaines de muscles autour de Taiwan, et au-delà

Le mois d’avril 2018 s’avère être un mois plutôt tendu entre la Chine, les États-Unis et leurs alliés, non seulement autour de Taïwan, autour duquel la crispation est forte, mais aussi dans son environnement proche, comme les deux mers de Chine. Une telle crispation, finalement provoquée par les initiatives récentes américaines au profit de Taïwan, se traduit par des démonstrations de force par les deux parties dans les quatre secteurs marins que sont le détroit de Taïwan, la mer de Chine du Sud, la mer des Philippines, la mer de Chine de l’Est.

This April 2018 appears to be a very tense period between China, the United States and its allies, not only around Taiwan, around which the tension is the worst one, but also in its near environment, as the two China seas. Such a tension, finally caused by the recent American initiatives to Taiwan’s benefit, appears through demonstrations of military strength from both sides over the four marine areas that are the Taiwan Straits, the South China Sea, the Philippines Sea, the East China Sea.

FAITS

Depuis la fin mars 2018 et tout au long d’avril, depuis que le soufflé de la crise coréenne semble vouloir retomber tout doucement, cependant sans vraie garantie que le processus se poursuive, les observateurs relèvent une intense et inquiétante effervescence navale et aérienne en Extrême-Orient. C’est autour de Taïwan qu’elle s’exprime le plus vivement sachant qu’une telle activité n’est pas dissociable de celle relevée en mer de Chine du Sud. Provoquée autant par la Chine que par les États-Unis et leurs alliés, elle porte:

  • tout autour de Taiwan, sur des manœuvres navales et aériennes communistes qui :
  1.   ont lieu dans plusieurs secteurs marins : dans le détroit, à l’est de l’île en mer des Philippines, en mer de Chine de l’Est ;
  2.   sont manifestement destinées à intimider Taïwan, et en même temps le Japon puisque les forces chinoises franchissent systématiquement le détroit japonais de Miyako, qui scinde l’archipel des Ryukyu (voir carte) ;
  • en mer de Chine du Sud, sur le bras de fer qui oppose la Chine au camp américain, toujours pour les mêmes raisons que sont les visées chinoises d’appropriation de la quasi-totalité du bassin3 en opposition à la défense de la liberté internationale de la navigation maritime et aérienne sur et au-dessus de l’espace considéré. […]

Daniel Schaeffer, Asie21

Encadré 1  Relevé des activités navales et aériennes chinoises et de nations du QUAD en Extrême-Orient au cours du mois d’avril 2018

Encadré 2 Quelques-unes des activités relevées de renforcement opérationnel dans les deux camps opposés

 

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°117 mai 2018

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne

Voir également les articles suivants :