Chine – Mer de Chine du Sud : Avancement des travaux de militarisation des Spratleys

Sans se laisser impressionner par qui que ce soit, et face à l’impuissance des pays d’Asie du Sud-Est, la Chine a, entre juin et décembre 2017, poursuivi de manière spectaculaire ses travaux d’aménagement, notamment militaire, des plateformes artificielles créées par ses soins en mer de Chine du Sud à partir de 2013. C’est ce dont rend compte le journal philippin l’Inquirer en publiant, le 5 février 2018, une série inédite de photographies aériennes destinées à démontrer une réalité qui était jusque-là dénoncée sans apport concret de preuves, du moins à la connaissance du grand public.

FAITS

Le 5 février 2018, le journal philippin l’Inquirer a publié une trentaine de photographies des sept îles artificielles (voir carte jointe) aménagées et partiellement militarisées par les Chinois en mer de Chine du Sud depuis 20131. Prises en oblique à une altitude de 1500 mètres, certaines étonnamment nettes, elles révèlent de multiples détails sur les travaux d’aménagement réalisés. Leur examen confirme et précise les données recueillies par ailleurs à partir de photos satellitaires. Fournies au journal par une source anonyme, leur authenticité a été mise en doute, un doute vite levé par les spécialistes de l’interprétation des photos aériennes (cf. encadré 1). […]

Daniel Schaeffer, Asie21

Encadré 1 Réflexions sur les photos fournies

Encadré 2 Les opérations internationales de soutien à la liberté de la navigation en mer de Chine du Sud

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°115 mars 2018

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne