CHINE Objectif : réduire la croissance

La Chine a soutenu une croissance économique de 6,9 % en 2017. C’est 0,4 % de plus que ne le prévoyait le plan quinquennal. Ce début d’emballement est dommageable à la qualité de la croissance. Les raisons ne sont pas encore analysées dans le détail mais on peut aisément les supputer. La Chine devrait exercer un meilleur contrôle macro-économique de son développement.

FAITS

L’estimation de la croissance du PIB chinois en 2017 s’établit à 6,9 %. C’est trop ! L’objectif du 13e Plan est de 6,5 % l’an. Il avait été établi sous la responsabilité directe du Premier ministre, Li Keqiang, en s’appuyant sur toutes les ressources de la comptabilité nationale et après de nombreuses simulations. Ce dépassement de 0,4 % est signe d’un défaut dans la conduite macro-économique. Xi Jinping avait vanté la « croissance de haute qualité, soucieuse de l’environnement et d’un développement durable » du 13e plan quinquennal. Il s’agissait :

  • de réduire les activités traditionnelles souvent polluantes, charbon, aciéries, carrières ;
  • d’assurer une consommation des ménages croissant au même rythme que le PIB ;
  • de développer les services, la recherche et l’innovation et leurs applications industrielles.

Manifestement il y a eu un dérapage. […]

Philippe Delalande, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°114 février 2018

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne