Chine – Syrie : Les Chinois veulent-ils prendre la Syrie sans combat ?

C’est sous ce titre que Nezavisimaya Gazeta commente l’annonce à Pékin que la Chine s’apprête à envoyer en Syrie un contingent de 5000 hommes de troupes d’élite. Selon une source arabe (New Khaleej), il s’agirait de deux groupes appelés les « Tigres de Sibérie » et les « Tigres de la nuit ». Leur rôle serait de débusquer les irrédentistes ouighours du Parti islamique du Turkestan, affilié à l’EI, qui combattent en Syrie.

Cette annonce est intervenue au moment où le ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi recevait à Pékin Bouthaina Chaaban, conseillère du président Bachar El Assad pour les affaires de société. Au cours de cette entrevue, celui-ci a énoncé les trois principes fondamentaux selon lesquels doit s’édifier la normalisation de la situation en Syrie, alors qu’une nouvelle étape est en cours : tout d’abord intensifier le combat contre les terroristes, mener un dialogue politique et engager une action dans les secteurs clés afin de rétablir l’économie du pays.

La Chine a déjà manifesté son intérêt pour sa reconstruction en organisant à Pékin une journée de la Syrie le 9 juillet 2017 à laquelle participaient les représentants de sociétés chinoises d’investissement et des entreprises travaillant dans le domaine de la construction. Une association sino-arabe pour les échanges mutuels a été créée à cette occasion.

Depuis 2016, le bruit courait que la Chine allait s’impliquer davantage en Syrie, en y envoyant des forces de […]

Jean Perrin, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°113 janvier 2018

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne

Voir également : Asie21 n° 98, « Renforcement de la présence militaire chinoise en Syrie »