Océans Indien et Pacifique : les expressions de l’inquiétude chinoise induites par le dialogue quadrilatéral

Dès que les premières informations sur ce projet de reprise de dialogue filtrent à partir du mois de mai 2017, notamment dans la presse australienne dont un article aurait fait allusion à ce qui pourrait être un projet de contention (containment) de la Chine, Pékin réagit vivement. Il voit dans cette convergence des quatre nations l’émergence d’un « axe » qui lui serait hostile. Il demande des explications. Il applique des mesures symboliques de rétorsion à l’encontre de l’Inde, notamment en chicanant sur l’attribution de visas à une délégation qui doit se rendre en Chine.

Au mois de septembre 2017, l’exercice (Malabar) qui rassemble des navires des États-Unis, de l’Inde et du Japon, apparaît à la Chine comme la concrétisation de ce qu’elle soupçonne être à son encontre. […]

Daniel Schaeffer, Asie21