Russie – Azerbaïdjan – Iran : coopération trilatérale (corridor ferroviaire nord-sud, partage de la mer Caspienne) 

L’Azerbaïdjan, riverain de la mer Caspienne, se trouve à la croisée des routes nord-sud et est-ouest. Sa participation est essentielle à la mise en œuvre de grands projets régionaux de développement des voies de communication dans les domaines des chemins de fer, de la navigation, aussi bien que dans celui de l’acheminement des hydrocarbures.

FAITS

Le corridor ferroviaire nord-sud, du nord de la Russie jusqu’au sud de l’Iran et au-delà, est appelé à connaître un grand essor. Aussi le président Poutine et le président Aliyev d’Azerbaïdjan se sont-ils retrouvés à Téhéran le 1er novembre 2017 pour y rencontrer le Premier ministre iranien Hassan Rouhani. C’est la première fois que l’ayatollah Khamenei, Guide de la Révolution islamique, recevait le président azerbaïdjanais, alors qu’il accueillait Vladimir Poutine pour la deuxième fois.

L’ordre du jour était abondant. Les dirigeants des trois pays, qui s’étaient déjà rencontrés à Bakou à l’automne 2016, ont :

  • décidé d’intensifier leur coopération dans les domaines de l’énergie et des transports ;
  • évoqué les questions de sécurité et le problème du statut légal de la mer Caspienne.
  • abordé d’autres sujets et en particulier la lutte antiterroriste, la lutte contre les réseaux criminels et le trafic de stupéfiants.
  • décidé, concernant l’énergie, de coopérer dans le domaine de la technologie de production des hydrocarbures, de l’acquisition d’équipements pétroliers et gaziers, et de synchroniser leurs réseaux électriques en vue de fournir de l’énergie à toute la région. Il existe déjà des accords pour la livraison de gaz russe vers le nord de l’Iran via le réseau azerbaïdjanais.

Le chef de l’État azerbaïdjanais […]

 

Jean Perrin, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°112 décembre 2017

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne