Mer de Chine du Sud – hydrocarbures : reprise des pressions chinoises sur les droits des autres riverains

Réduites en intensité après 2012 à l’encontre des pays d’Asie du Sud-Est, riverains de la mer de Chine du Sud, pour s’opposer à leurs activités d’exploration – exploitation des hydrocarbures dans leurs zones économiques exclusives (ZEE) respectives, les menaces chinoises de rétorsion reprennent depuis ce printemps 2017.

FAITS

Entre mai et juillet 2017, en trois occasions, les Chinois ont exprimé de véhémentes protestations, voire dans deux cas exercé des menaces d’action de force à l’encontre des Philippines et du Vietnam. Tout simplement parce que ceux-ci ont prétendu vouloir continuer ou reprendre des activités d’exploration – exploitation deshydrocarbures sur des gisements incontestablement dans leurs ZEE respectives. Le problème est que les secteurs concernés se situent à l’intérieur de la « langue de buffle », ce vaste territoire marin délimité par le tracé en neuf/dix traits (cf. carte jointe n°1) sur lequel la Chine prétend détenir la souveraineté.

Ainsi la Chine s’est-elle montrée péremptoire contre […]

Daniel Schaeffer, Asie21

Extrait de la Lettre confidentielle Asie21-Futuribles n°109 septembre 2017

La suite de l’article est réservée aux abonnés : abonnement en ligne