Dictionnaire insolite de la Malaisie

Dictionnaire insolite  de la Malaisie

Antonio Guerreiro,  Paris, éd. Cosmopole, 2015 (159 p.)

Ce petit ouvrage, d’une lecture agréable, est une mine de renseignements sur la péninsule malaise et les États du nord de Bornéo. Sous une forme succincte il fournit au lecteur des informations qu’il ne trouvera qu’avec peine ailleurs sur toutes sortes d’aspects de la vie malaise, couvrant à la fois l’histoire, la géographie et l’écologie (palmier à huile), les ethnies, la vie politique, la littérature, la cuisine  (nasi lemak, variétés de laksa) et autres sujets. Il répond aux questions que le visiteur ou l’expatrié peut se poser quand il entend un mot malais d’usage courant, mais peu familier ou insolite pour lui tel que bahasa (la langue, mot d’origine indienne), le batik, technique de teinture et d’impression des tissus, amok (crise meurtrière), parang (coupe-coupe) ou keris, le poignard (kris) dont les Malais sont fiers, locus de croyances traditionnelles dont on dit même qu’il est habité par une âme.

Anthropologue, Antonio Guerreiro fréquente le monde malais et l’Insulinde depuis les années 1970. Chercheur à l’Institut de Recherches asiatiques (IrAsia, CNRS-Aix Marseille-Université), il a une connaissance profonde des populations de ces pays, de leurs coutumes et de leur environnement naturel. Il a publié plusieurs ouvrages sur la Malaisie, Bornéo, Sumatra et l’Indonésie.

Jean Perrin, Asie21